Mistrau de dissate a jamai vist lou dilun

le 07/12/2014 129 partages 0 commentaires

C’est par cette belle maxime que nous attarderons aujourd’hui sur ce vent à a la fois impressionnant et envoutant qu’est le Mistral.

Mistral est étymologiquement lié au latin « maestra » qui veut dire maitre, les hommes ont toujours marqué leur domination face a ce vent incontrôlable.

Il fait partie de ces choses qui nous identifient directement à la Provence son souffle ponctuant les vies de chacun. On peut dire qu’en quelques sortes il est la vie de la Provence tantôt apportant la fraicheur appréciée durant l’été, tantôt  attisant les flammes des incendie ou amenant un froid glacial en hiver.

Jadis Le Mistral était considéré comme un des  fléaux de la Provence avec la Durance et le Parlement d’Aix.

Le Mistral a toujours fasciné les hommes qui depuis longtemps tentèrent de donner une explication à cette force de la nature capable de coucher les arbres, décrocher les tuiles et abattre certains abris pendant plusieurs jours. Aussi ils inventèrent des légendes quand la science ne pouvait pas encore répondre à la question de son origine.

 

Des Origines légendaires.                                    

 

 

 On raconte qu’il y a fort longtemps dans La région qui se trouve au Nord de  l’Ardèche et que l’on nomme le Vivarais, vivait au fond d’une grotte un mauvais génie du vent que l’on nommait le Mistral et qui régulièrement sortait de sa tanière pour dévaster la région de son souffle dévastateur.

 

On l’entendait alors hurler de colère en ravageant les plaines et les vallées, arrachant tout sur son passage.  

 

Les habitants de la région n’en pouvant plus de voir leurs oliviers déracinés ; leurs toitures de mas arrachées décidèrent d’agir. Un jour ou le diable se cachait dans son antre ils apportèrent de solides planches confectionnées par les meilleurs menuisiers de la région dans du bois solide d’olivier, tellement lisse que l’on aurait dit du marbre. A la faveur du sommeil de ce fils d’Eole, ils clouèrent les planches a l’entrée la condamnant ainsi et emprisonnant le vent. 

A son réveil le vent voulut s’enfuir en vain se fracassant contre les solides planches qui ne cédèrent. Sifflant et hurlant a travers le bois il ordonna aux hommes de le libérer qui refusèrent bien content de s’être débarrasser de ce fléaux.   Ivre de rage il lança contre les hommes de la région une  série de malédictions ;

 

« Que les marais de votre région entre en putréfaction !!Que les miasmes entrent dans vos demeures et dans vos poumons !! Que les fièvres vous rongent les sangs !! Que vos enfants et vos vieillards meurent comme mouche au soleil !! »

 

Bien sur dans cette région marécageuse les malédictions du Mistral ne tardèrent pas à se réaliser. Le soleil de l’été fit rapidement se décomposer les crapauds et poissons mort dans le marais, mêlés aux odeurs d’herbe pourries, les miasmes ne tardèrent pas a se déposer partout, empoisonnant le bétail dans les prairies, infestant les maisons. Les nouveaux nés et les viellards ne tardèrent pas à être atteint d’une peste maligne qui les emportaient un à un dans les griffes de la mort.  

 

La population réalisant que les prédictions du Mistral se réalisaient et que celui-ci pouvait également avoir un effet bénéfique sur leur région décidèrent de délivrer le vent, a condition que celui-ci promettent de plus ravager leur terre.

 

Le vent Promis de ses multiples Voix et tint son engagement. Jamais plus il ne ravagea le Vivarais. Mais la folie destructrice de celui-ci ne s’éteint pas pour autant. Tenu par serment ici, il persécuta ailleurs plus au Sud entrant en Provence par me Comtat Venaissin, ravageant d’autres oliviers et d’autres vignes. Mais on ne put jamais le rattraper.

 

Voila comment nos aïeux expliquait le Mistral. Il pensait également que celui ne soufflait que par multiples de trois. Des cycles de trois jours le plus souvent, six jours ou neufs jours plus rarement. D’où l’expression :

 « Mistrau de dissate a jamai vist lou dilun ». Le Mistral du samedi n’a jamais vu le Lundi.


 

 

Des explications plus scientifiques

 

« Le mistral naît de la différence de pression entre une dorsale anticyclonique sur le proche Atlantique ou l'Europe du Nord et un minimum dépressionnaire sur la Méditerranée (Golfe de Gênes). Le flux de nord-est à nord-ouest engendré par cette configuration est canalisé et accéléré dans la vallée du Rhône (vent de couloir) jusqu'à une altitude d'environ 3 000 m (contournement de la chaîne alpine). Mais l'extension du phénomène dépend des circonstances dans lesquelles s'installe un régime de mistral. Le mistral peut souffler toute l'année, et c'est en hiver et au printemps qu'il est le plus fréquent. » Sources wikipédia.

 

Il existe plusieurs sortes de Mistral

 

  • Un flux de Nord Ouest généralisé. Ce sont les épisodes de mistral et de tramontane les plus fréquent. Une dépression se crée au nord de l’Europe et dévie a l’est en rencontrant l’air frais de l’océan Atlantique. Ceci apporte un ciel de traine sur les cotes, des giboulées dans le massif central et après refroidissement total de l’air, un vent glacial a partir de l’Ardèche, donnant lieu a un ciel dégagé et limpide qui descend vers le sud est. Le vent est alors pris dans les retombées d’une dépression sur le Golfe de Gènes qui lui permet d’accélérer le long de la vallée du Rhône. Lorsque le flux est orienté Nord avec un anticyclone très étendu sur l’Atlantique et le temps perturbé sur la France, le Mistral est porteur de Cumulus et engendre parfois des pluies. On parle alors de « MISTRAL NOIR ». Parfois le mistral est seulement d’ouest et dans ce cas il n’est ressentie que dans le delta du Rhône te sur le cote d’Azur, il peut pleuvoir sur l’arrière Pays. Ces épisodes de Mistral sont de loin les plus courant et ne durent en général pas plus de 3 jours.

 

  • Un Flux de Nord Généralisé. Ce Mistral ne souffle que sur l’ouest de la Provence et sur la région de Montpellier. Cet air vient de Russie est arrive grâce a un anticyclone présent sur l’Europe du Nord. Il peut souffler très fort et pendant plus d’une semaine pouvant entrainer ensuite des précipitations de neiges en très basses altitudes.

 

  • Le Mistral d’été. Il est engendré l’été par une dépression thermique dans l’arrière pays provençal, soumis à de fortes températures, ce qui crée un appel d’air. Il est souvent annulé sur la cote, celle-ci bénéficiant de la fraicheur de la mer. C’est un vent diurne et il est redouté par les pompiers.

 

  • Le Mistral et retour d’Est. Le mistral n'est pas toujours synonyme de ciel clair. En particulier, lorsqu'une dépression méditerranéenne s'approche de la côte par le sud-est, le vent peut tourner et le temps se dégrader rapidement. La position de la dépression engendre un flux de secteur nord-ouest à nord-est, canalisé en vent de nord dans la vallée du Rhône. Si cette dépression repart vers le sud-est, le mistral reprend le dessus ; mais si la dépression continue de s'approcher des terres, le mauvais temps peut s'installer pour plusieurs jours sur tout le bassin méditerranéen, voire se transformer en épisode cévenol, avec son cortège d'intempéries.

 

Voici donc les différents Mistral que nous pouvons aujourd’hui répertorié. On comprend dés lors son importance majeure sur le climat de la région et ce pourquoi nos ancêtres avait pressentie en lui un maitre dont il fallait se méfier.

D’ailleurs en Provence il suffit d’observer la nature qui pousse généralement sur les zones d’exposition orientés Sud du a l’action du Mistral qui la couche progressivement. Les hommes de toutes époques ont imité celle-ci en orientant leur maison plein sud, pour des raisons de chaleur et d’abri au vent.

Nicolas Morlot.

En bref Beaumont de Pertuis un petit village perdu dans les collines ….. 1052

En bref Beaumont de Pertuis un petit village perdu dans les collines …..

le 13/04/2016 1052 partages 4 commentaires

Moines à Mane ? C'est breton ? Non Prouvençaù !!!

le 10/04/2016 18 partages 0 commentaires

Impressionable Méridionaux

le 11/11/2015 46 partages 0 commentaires

Silence on coupe.

le 27/10/2015 161 partages 4 commentaires

Rien qu'une larme dans tes yeux

le 23/07/2015 1623 partages 3 commentaires

la cantatrice des collines

le 18/07/2015 33 partages 2 commentaires

Les moines de la Durance

le 16/07/2015 183 partages 1 commentaires

La Griffe du Diable

le 14/07/2015 128 partages 0 commentaires

CE BON ROY RENE

le 16/05/2015 105 partages 8 commentaires

PESTE, QU'ELLE FUT GRANDE !!

le 02/04/2015 178 partages 3 commentaires

Sacré Saint Pierre !

le 25/03/2015 0 partages 0 commentaires

Sainte Ursule à Pertuis.

le 13/03/2015 49 partages 2 commentaires

Bref les romains sont venus en Provence

le 25/01/2015 79 partages 1 commentaires

MANOSQUE LA FLEURIE ET MANOSQUE LA PUDIQUE

le 22/01/2015 115 partages 0 commentaires

LES CARMES PERTUISIENS

le 14/01/2015 0 partages 0 commentaires

NOEL EN PROVENCE

le 08/12/2014 507 partages 2 commentaires

Mistrau de dissate a jamai vist lou dilun

le 07/12/2014 129 partages 0 commentaires

LES TREIZE DESSERTS

le 04/12/2014 61 partages 3 commentaires

Nul ne doit irriter le lion

le 01/12/2014 118 partages 2 commentaires

Histoire Provençale : Connaissez vous la famille de RAFELIS ? (ou Raphaeli selon les lieux)

le 28/11/2014 46 partages 0 commentaires

Histoire Provençale et pertuisienne. Le Nom de Forbin vous parle t il ?

le 28/11/2014 55 partages 1 commentaires

Histoires provençale et pertuisienne. Pourquoi Les Papes en Avignon ?

le 28/11/2014 11 partages 1 commentaires

Histoire provençale et pertuisenne Toponymie ou étude des noms de villes ou de lieu.

le 28/11/2014 3 partages 2 commentaires

Morceau d'histoire pertuisienne spécial 11 novembre.

le 28/11/2014 0 partages 1 commentaires

Morceau d’Histoire pertuisienne et provencale. Connaissez-vous la maison de la Reine Jeanne ? (Rue de Beaujeu

le 28/11/2014 4 partages 1 commentaires

Légendes provençale: Roussillon...

le 28/11/2014 32 partages 0 commentaires

Morceaux d'Histoire provençale et pertuisenne. Connaissez vous Victor et Honoré-Gabriel Riqueti ?

le 28/11/2014 1 partages 0 commentaires

Morceau d’Histoire provençale et pertuisenne. Connaissez vous Jean Maynier d'Oppede (1495-1558) et les Vaudois ?

le 28/11/2014 0 partages 0 commentaires

Morceau d’Histoire provençale et pertuisenne. Connaissez-vous Raymond de Turenne ?

le 28/11/2014 2 partages 2 commentaires

Histoire pertuisienne: le marché.

le 28/11/2014 0 partages 0 commentaires