Les moines de la Durance

le 16/07/2015 183 partages 1 commentaires

  les rochers des Mées 

 

Il ya très très longtemps, plus longtemps que les vieux chênes de la foret s'en souviennent était  une région sauvage baignée de soleil. Les barons, comme on les appelaient, ne s'entendaient guère dans ce qui n'était pas encore la Provence et ils passaient la plupart de leurs temps à se quereller. 

La seule autorité respectée était celle d'un moine Ermite, niché en haut de la montagne de Lure qui de sa sagesse prodiguait des conseils à tous, afin de mener vers le paradis éternel ce troupeau de brebis égarées..

Mais un jour le chaos frappa cette belle région. Venue de contrée au delà de la mer des romains, des barbares qu'on appellaient sarrasins, en référance a ce blé noir ou foncé si proche de la couleurs de leurs peaux, tous en armes vinrent piller la région. 

Croyant qu'ils pourraient en tirer une quelconque rançon ils se saisirent de Saint Mayeul, qu'ils firent prisonnier et le déportèrent en Arles, ancienne capitale romaine devenue leur repère. 

La région était en émoi !! comment pouvait on laissé un saint homme au prise avec ces paiens  ? Il fallait s'organiser. On décida d'élire un chef et c'est le baron de Forcalquier qui fut choisi. On le nomma pour l'occasion comte et fut le premier comte de Forcalquier, future dynastie des Comtes de Provence. 

La nouvelle armée provençale pour la première fois unie marcha sur Arles écrasant tout sur son passage qui n'avait rien du coin. Il ne fallut pas longtemps aux guerriers pour faire tomber la ville et renvoyer les Sarrasins en déroute par bateaux entiers, abandonnat tout ce qui ne leur était pas nécessaire à leurs retraite.  

Ainsi fouillant les appartement de l'Emir les barons retrouvèrent non seulement Saint Mayeul en un seul morceau mais également une quantité phénoménale d'esclaves énuques ou féminins. Et parmi elles il se trouvait des expertes en suavité et déhanchement musicaux, hypnotisantes pour ces pauvres guerriers habitués à une vie très austère. 

Il ne fallut pas longtemps pour mettre tout ce petit monde à la suite de la troupe afin de les ramener en leurs chateaux provençaux. 

Saint Mayeul regagna sa montagne mais le mal de la capture n'était rien face au maux de la victoire. Ces brebis égarées s'étaient encore plus enfoncées dans les ténèbres sombrant dans toutes sortes de péchés en fétant leurs victoires. Pire, la proximité de ses femmes qui dansaient si bien, exposée les nobles guerriers à des vices nouveaux de luxure que Saint Mayeul avait du mal à accepter. 

Maintes fois il avait prévenu mais sa parole n'avait aucun effet. Sa récente capture et l'emprise qu'avait ses danseuses sur les nobles guerriers avaient considérablement diminué son aura, et il passait à présent pour un sinistre personange, trouble fete et oiseau de malheur. On osait dire

-"Cachez moi ce Saint que je ne saurai voir ..."


Mais la fin de l'été apporta un signe au Saint Homme. Un orage d'une exceptionnelle intensité fit déborder Durance et Lozon  ce qui innonda une grande partie du Pays de Forcalquier. Les moulins furent emporter, une partie des récoltes pour l'hiver perdue et les animaux noyés. 

-"Ne vous avais je pas prévenu chers baron ? Notre seigneur ne peut supporter de tels agissements par de bon chrétiens."

-"Oh Saint mayeul oui tu nous avez prévenu, et maintes fois, mais nous n'écoutions pas, perverti par la voix de Satan .. que pouvons nous faire en repentance ?"

- "Eloignez ces catins de danseuses et surtout ne cherchez pas à les récupérer. Demain a l'aube nous les conduirons sur les bords de la Durance. Nous leurs fabriquerons un radeau et nous les y mettrons. Dérivant ainsi au fil de l'eau elle regagnerons le Rhone vers Cavaillon puis de là elle arriverons en Arles ou leurs anciens maitres les récupererons sans nul doutes."

-"Qu'il en soit ainsi pour l'amour de Dieu, Amen"

-"Amen" répondirent en choeur tous les barons. 

Le matin suivant on executa les ordres de Saint Mayeul. Les adieux furent sanglottant mais bientot les jeunes femmes partaient à travers le courant entonnat un chant et une danse d'adieu pour leurs gentils seigneurs. Quleques chevaliers les suivirent un temps mais convaincu de leurs péchés rebroussèrent chemins le coeur gros. 

Sentant la faiblesse de ces hommes Saint Mayeul posta le long de la Durance sur le passage étroit des Mées des moines en surplomd pour surveiller le départ des dames. Connaissant la pervertion de ces filles du démon ils leurs interdit de les regarder sous peine de punition divine...

Mais les jeunes moines, si dévot qu'ils furent ne purent s'empecher de soulever légèrement leurs capuchon au passage des danseuses afin de mettre un visage sur les douces voix qui leur parvenaient. 

Saint Mayeul qui éprouvait ainsi leurs dévotion en fut bien contrit.. Et demanda pour les punir à ce qu'il soit pour l'éternité changer en statue de pierre .... Voila pour quoi lorsque l'on remonte après volx vers Sisteron, aux alentours du Village des Mées on peut apercevoir des rochers pointu dréssés vers le ciel, tels des capuchons de moines ....

 

Légende revisitée par Nicolas Morlot

 

En bref Beaumont de Pertuis un petit village perdu dans les collines ….. 1057

En bref Beaumont de Pertuis un petit village perdu dans les collines …..

le 13/04/2016 1057 partages 4 commentaires

Moines à Mane ? C'est breton ? Non Prouvençaù !!!

le 10/04/2016 18 partages 0 commentaires

Impressionable Méridionaux

le 11/11/2015 46 partages 0 commentaires

Silence on coupe.

le 27/10/2015 161 partages 4 commentaires

Rien qu'une larme dans tes yeux

le 23/07/2015 0 partages 0 commentaires

la cantatrice des collines

le 18/07/2015 33 partages 2 commentaires

Les moines de la Durance

le 16/07/2015 183 partages 1 commentaires

La Griffe du Diable

le 14/07/2015 128 partages 0 commentaires

CE BON ROY RENE

le 16/05/2015 105 partages 8 commentaires

PESTE, QU'ELLE FUT GRANDE !!

le 02/04/2015 0 partages 0 commentaires

Sacré Saint Pierre !

le 25/03/2015 0 partages 0 commentaires

Sainte Ursule à Pertuis.

le 13/03/2015 49 partages 2 commentaires

Bref les romains sont venus en Provence

le 25/01/2015 0 partages 0 commentaires

MANOSQUE LA FLEURIE ET MANOSQUE LA PUDIQUE

le 22/01/2015 115 partages 0 commentaires

LES CARMES PERTUISIENS

le 14/01/2015 58 partages 0 commentaires

NOEL EN PROVENCE

le 08/12/2014 507 partages 2 commentaires

Mistrau de dissate a jamai vist lou dilun

le 07/12/2014 0 partages 0 commentaires

LES TREIZE DESSERTS

le 04/12/2014 61 partages 3 commentaires

Nul ne doit irriter le lion

le 01/12/2014 118 partages 2 commentaires

Histoire Provençale : Connaissez vous la famille de RAFELIS ? (ou Raphaeli selon les lieux)

le 28/11/2014 46 partages 0 commentaires

Histoire Provençale et pertuisienne. Le Nom de Forbin vous parle t il ?

le 28/11/2014 55 partages 1 commentaires

Histoires provençale et pertuisienne. Pourquoi Les Papes en Avignon ?

le 28/11/2014 11 partages 1 commentaires

Histoire provençale et pertuisenne Toponymie ou étude des noms de villes ou de lieu.

le 28/11/2014 0 partages 0 commentaires

Morceau d'histoire pertuisienne spécial 11 novembre.

le 28/11/2014 0 partages 1 commentaires

Morceau d’Histoire pertuisienne et provencale. Connaissez-vous la maison de la Reine Jeanne ? (Rue de Beaujeu

le 28/11/2014 4 partages 1 commentaires

Légendes provençale: Roussillon...

le 28/11/2014 31 partages 0 commentaires

Morceaux d'Histoire provençale et pertuisenne. Connaissez vous Victor et Honoré-Gabriel Riqueti ?

le 28/11/2014 0 partages 0 commentaires

Morceau d’Histoire provençale et pertuisenne. Connaissez vous Jean Maynier d'Oppede (1495-1558) et les Vaudois ?

le 28/11/2014 0 partages 0 commentaires

Morceau d’Histoire provençale et pertuisenne. Connaissez-vous Raymond de Turenne ?

le 28/11/2014 2 partages 2 commentaires

Histoire pertuisienne: le marché.

le 28/11/2014 0 partages 0 commentaires