la cantatrice des collines

le 18/07/2015 0 partages 0 commentaires

 Il était une fois un insecte qui chaque année nous rappelle que l'été est là. Nous l'attendons impatiement symbole des beaux jours estivaux. Je vous parle bien sûr de la cigale cet animal si emblématique de notre région qui chante tout l'été dans l'ombre des arbres des collines au moments les plus chauds de la journée. 

Il y a fort longtemps nos ancêtres provençaux harassés par cette chaleur avaient bien du mal à assumer leurs travaux des champs lors des periodes estivales. Les blés étant murs en ce mois de juillet il fallait moissoner mais comment s'y atteler si le soleil qui avait pourtant si bien fait murir les épis ne prenanit à présent aucun répis ? L'exposition à  celui ci rendait fou. Les plus chanceux s'en sortait avec des brulures les autres se trouvaient raides mort dans les champs ou bien ne valaient guère mieux. 

On préféra peu à peu différer la récolte et s'en remettre au bon Dieu pour le reste. On priait un peu le matin qu'un peu de fraicheur reviennent car c'était les seuls moment ou les bons hommes pouvaient travailler un peu et surtout que les insectes ne mangent pas toute la récolte en attendant un signes du divin. 

Le bon Dieu, du haut des cieux, ne pouvait se résoudre à voir ses provençaux ainsi sombrer dans la paresse sans meme tenter de sauver leurs récoltes. Il envoya l'orage qui détruisit le blé mais l'année d'apres le phénomène recommença et de nouveau la sieste s'imposa. 

Il envoya le feu mais rien ni fit l'année d'apres c'était les meme simagrés. 

Il envoya alors un petit animal bien innofensif qui ne chante que lors des periodes estivales et dans les moments les plus fort de la journée. La petite cigale était née.  Ainsi elle chantait aux moments les plus chaud de la journée montrant aux provençaux que l'on pouvait y travailler. D'autant que son chant puissant tout neuf pour les paysans empechait les siestes salutaires sous les arbres. ...

Depuis les paysans travaillent tout l'été sans relache et sans jamais tomber, s'abritant souvent sous 'ombre d'un pin pour se désaltérer et n'oubliant jamais de porter un grand chapeau.  

Cet animal du bon Dieu depuis est vénéré comme symbole de l'été et de tenacité meme face a la chaleur de l'été !!

légende revisitée par Nicolas Morlot 

 

plus sérieusement : 

"La famille des Cicadidae est une famille d'insectes de l'ordre des hémiptères et sont des insectes hétérométaboles (seule la dernière métamorphose sera complète). Le nom vient du grec kiccos (membrane) et deado (chanter). Il s'agit de la famille des cigales. Deux espèces sont très répandues dans le sud de la France Lyristes plebejus et Cicada orni.

Les cigales se nourrissent de la sève d'arbres ou d'arbustes, qu'elles prélèvent à l'aide de leur rostre situé sous la tête.

Les œufs sont pondus en été en France, au collet (base du tronc) d'arbustes et d'herbes. À la fin de l'été ou à l'automne les œufs donnent des larves qui vont s'enfouir dans le sol, pour plusieurs années en général (17 ans pour la Magicicada septendecim).

La cymbalisation est produite chez le mâle et a pour fonction d'attirer les femelles. Dès que la température est suffisamment élevée (environ 25 °C), le mâle « chante », ou plus exactement, il cymbalise. Une erreur fréquente est de dire que les cigales stridulent comme le criquet. En effet, la stridulation est produite par le frottement de deux parties du corps d'un insecte (ou plus généralement d'un arthropode, car les mygales stridulent aussi, par exemple), alors que le mâle cigale possède un organe phonatoire spécialisé, les cymbales, qui est situé dans son abdomen.

La cymbalisation est le résultat de la déformation d'une membrane (un peu comme le couvercle d'un bidon) actionnée par un muscle. Le son produit est amplifié dans une caisse de résonance et s'évacue par des évents. La fréquence et la modulation de la cymbalisation caractérisent les différentes variétés de cigales. Le but de cette cymbalisation est d'attirer les femelles de la même espèce.

Généralement, on différencie les espèces grâce à leurs particularités morphologiques. Chez certaines cigales, les entomologistes n'en trouvent aucune. Le chant est alors un critère majeur de différenciation. Le mâle cigale fait vibrer ses cymbales, l'organe qui émet les sons, pour attirer la femelle qui n'est sensible qu'au chant de son espèce. Des notes faibles, aiguës et parfois à la limite de la perception. Les spécialistes sont capables de distinguer deux espèces de cigales simplement à l'oreille. Le plus délicat consiste à enregistrer et à collecter les individus en même temps. C'est la seule façon d'être sûr que le son vient bien de la cigale que l'on ramasse.

La cigale apparaît assez craintive, car lorsque l'on s'approche d'une cigale qui cymbalise, elle arrête généralement son chant et s'immobilise totalement : elle ne reprend ce chant que lorsque l'on s'éloigne. Si on réussit à la faire entrer dans un bocal de verre, elle reste totalement immobile, et ne se remet à bouger que lorsqu'on la repose sur une branche d'arbre."

(source wikipédia) 

En bref Beaumont de Pertuis un petit village perdu dans les collines ….. 0

En bref Beaumont de Pertuis un petit village perdu dans les collines …..

le 13/04/2016 0 partages 0 commentaires

Moines à Mane ? C'est breton ? Non Prouvençaù !!!

le 10/04/2016 18 partages 0 commentaires

Impressionable Méridionaux

le 11/11/2015 0 partages 0 commentaires

Silence on coupe.

le 27/10/2015 0 partages 0 commentaires

Rien qu'une larme dans tes yeux

le 23/07/2015 0 partages 0 commentaires

la cantatrice des collines

le 18/07/2015 0 partages 0 commentaires

Les moines de la Durance

le 16/07/2015 183 partages 1 commentaires

La Griffe du Diable

le 14/07/2015 0 partages 0 commentaires

CE BON ROY RENE

le 16/05/2015 0 partages 0 commentaires

PESTE, QU'ELLE FUT GRANDE !!

le 02/04/2015 178 partages 3 commentaires

Sacré Saint Pierre !

le 25/03/2015 20 partages 1 commentaires

Sainte Ursule à Pertuis.

le 13/03/2015 49 partages 2 commentaires

Bref les romains sont venus en Provence

le 25/01/2015 0 partages 0 commentaires

MANOSQUE LA FLEURIE ET MANOSQUE LA PUDIQUE

le 22/01/2015 0 partages 0 commentaires

LES CARMES PERTUISIENS

le 14/01/2015 0 partages 0 commentaires

NOEL EN PROVENCE

le 08/12/2014 507 partages 2 commentaires

Mistrau de dissate a jamai vist lou dilun

le 07/12/2014 129 partages 0 commentaires

LES TREIZE DESSERTS

le 04/12/2014 61 partages 3 commentaires

Nul ne doit irriter le lion

le 01/12/2014 118 partages 2 commentaires

Histoire Provençale : Connaissez vous la famille de RAFELIS ? (ou Raphaeli selon les lieux)

le 28/11/2014 0 partages 0 commentaires

Histoire Provençale et pertuisienne. Le Nom de Forbin vous parle t il ?

le 28/11/2014 55 partages 1 commentaires

Histoires provençale et pertuisienne. Pourquoi Les Papes en Avignon ?

le 28/11/2014 0 partages 0 commentaires

Histoire provençale et pertuisenne Toponymie ou étude des noms de villes ou de lieu.

le 28/11/2014 0 partages 0 commentaires

Morceau d'histoire pertuisienne spécial 11 novembre.

le 28/11/2014 0 partages 1 commentaires

Morceau d’Histoire pertuisienne et provencale. Connaissez-vous la maison de la Reine Jeanne ? (Rue de Beaujeu

le 28/11/2014 4 partages 1 commentaires

Légendes provençale: Roussillon...

le 28/11/2014 32 partages 0 commentaires

Morceaux d'Histoire provençale et pertuisenne. Connaissez vous Victor et Honoré-Gabriel Riqueti ?

le 28/11/2014 0 partages 0 commentaires

Morceau d’Histoire provençale et pertuisenne. Connaissez vous Jean Maynier d'Oppede (1495-1558) et les Vaudois ?

le 28/11/2014 0 partages 0 commentaires

Morceau d’Histoire provençale et pertuisenne. Connaissez-vous Raymond de Turenne ?

le 28/11/2014 2 partages 2 commentaires

Histoire pertuisienne: le marché.

le 28/11/2014 0 partages 0 commentaires