Histoires provençale et pertuisienne. Pourquoi Les Papes en Avignon ?

le 28/11/2014 11 partages 1 commentaires

 

Voila une question qu’on peut se poser et dont peu ont finalement la réponse. Pourtant cette Histoire rejoins la notre même a Pertuis, puisque la présence des papes au Moyen age a directement influencé le destin de la ville et notamment son enjeux pendant les guerres du terrible Raymond de Turenne.

 

Au XIII e siècle la Provence appartient encore en partie a la famille des compte de Toulouse, c’est dans la même période que la branche des comtes de Toulouse s’unira par mariage a celle des compte de Forcalquier pour crée un grand compté de Provence indépendant.Les comtes de Toulouse possédaient néanmoins toujours la partie ouest de la Provence actuelle, soit la moitié du Vaucluse Actuel, qu’on appelait le comtat Venaissin.

A cette Epoque les comtes de Toulouse se heurte a l’hérésie cathares (et vaudoise la bas aussi) . Le Roi de France sous prétexte de guerres saintes (croisades officielle), envoie sur les terres Langue d’Ocienne, le terrible Simon de Montfort (ancêtre de Raymond de Turenne) pour annexer la région au profit royal car celle-ci était stratégiquement indispensable pour lutter contre l’influence anglaise en Aquitaine et le parti catholique en Aragon aux prises avec les arabes d’Espagne.

 

Quelques années plus tard le comte de Toulouse est destitué, ses terres appartiennent au Roi et ses vassaux. Il donne échange de son absolution le comtat Vénaissins au Pape. Dés lors il n’a quasiment plus de terres en Provence.

Presque un siècle plus tard, un séisme politique touche les terres Romaine. Directement importé du haut moyen âge ce conflit va radicalement changer la politique en Europe. L’objet de cette querelle oppose L’empereur Germain au pape quant aux conditions de son accession au trône impérial. Doit il être nommé par le pape ou bien le pape ne doit il donner qu’une simple bénédiction a l’élu ? Cette guerre connu sous le nom des guelfes et gibelins va avoir des conséquences inattendue comme la suprématie du pouvoir royal en Europe au détriment du pouvoir pontifical et la naissance de principauté comme celle de Monaco. Quoiqu’il en soit cette guerre en cette fin du XIIIe siècle déchire Rome et le pape a depuis quelques temps fuit la ville pour se réfugier a Pérouse ou Anagni ;

 

En France a cette époque un nouveau Roi monte sur le Trône. Il s’agit de Philippe IV le Bel, Roi puissant qui entend se défaire lui aussi de l’autorité pontificale. Hors il a sur ces terres une armée puissante aux ordres du souverain pontifical, bien entrainé et bien armé : Les chevaliers de L’ordre de Saint jean de Jérusalem, moine combattant, plus communément appelés Templiers, installé en majorité en France depuis la perte de Jérusalem et des territoires Orientaux. En plus d’être une menace, cet ordre est très riche du fait de l’invention de la lettre de change par eux même et dont ils détiennent le monopole ainsi que les milliers de dons que lui ont fait les nobles qui les ont rejoints. Une manne financière qui intéresse le Roi pour développer les reformes dont il rêve.

 

Le pape, pour affirmer son autorité sur les autres souverain et surtout l’empereur fait alors édité une bulle papale, texte officiel, communément appelé UNAM SANCTAM, précisant qu’il le souverain de tout les souverain d’Europe. Le Roi le prend au mot et se pique au vif contestant cette bulle, prétexte à un nouveau conflit. Les relations se tendent entre le France et la papauté à l’aube du XIVe siècle.

Le roi mandate un conseiller, Guillaume de Nogaret, dont la famille restera proche du roi de France, (rappelons nous que c’est la même famille d e Nogaret qui donna le Duc de La Vallette, Gouverneur de Provence, qui pris ses quartier a pertuis et qui est très certainement a l’origine de la fameuse maison de la reine Jeanne), pour discuter d’un éventuel retrait de cette bulle par le pape.

 

Hélas la délégation française arrive au mauvais moment puisque lors d’une rixe organisée par les grandes familles romaine Orsini, Caetani et Colona, le Pape est molesté et décédera quelques jours plus tard de ses blessures. Bien sur, ces familles qui s’acaperont le pouvoir quelques semaine après par conclave attribueront la responsabilité des faits aux français et a Nogaret. Les tensions sont encore plus grandes avec la France. Mais dans un même temps les tensions avec l’Allemagne grandissent aussi et l’Eglise se retrouve avec bien d’alliés. Elle se retourne pour la France pour régler la brouille.

Le Roi sur ces terres proches avec celle du pape, soit dans le Dauphiné organisé un concile. Il se tiendra a Vienne. Pour le Pape hors de question de vivre sur les terres du Roi le temps du Concile qui risque de s’avérer long, cela pourrait être dangereux et on pourrait exercer des pressions sur sa personne. Il choisit donc a quelques heures de bateaux de la le long du Rhône, le comtat Venaissin et la ville de Carpentras ; Le concile dure des mois mais a la fin de celui-ci le pape renonce a sa bulle et restaure l’autorité royale, se défait des templiers prononçant leurs caractères hérétiques te les remettant au bras séculiers du Roi qui se chargera de les faire disparaitre, et reste en comtat Venaissin ou personne ne lui cherche querelle, loin de l’agitation romaine et sous la protection royale.

 

C’est donc par intérêt et non par obligation que les papes en début de XIVe siècle vont s’installer d’abord a Carpentras puis ensuite a Avignon. Clément V s’installera donc en Carpentras, son successeur qu’on pris vieux pour essayer de retourner au plus vite à Rome a sa mort, Benoit XII eut le plus long règne pour l’époque. Il se rapprocha de Avignon et fit raser le Palais des Evêques sur le Rocher des Doms pour construire un palais austère, fidele a sa traditions monastique première. Le PALAIS Vieux encore visible aujourd’hui fut construit en seulement 7 ans. Il n’eut guère le temps d’en profiter, il mourut à l’achèvement des travaux et il fut enterré a la cathédrale concomitante au palais. Son successeur Clément VI fit agrandir le Palais en palais neuf d’inspiration gothique lui donnant l’aspect qu’il a aujourd’hui en seulement 10 ans. C’est également lui qui racheta Avignon à la comtesse de Provence La reine Jeanne.

9 papes se sont succédés en Avignon jusqu'à la fin du XVIe siècle. Un schisme est a apparue vers la fin du siècle car une partie de la curie plutôt issue de famille italienne avait regagné Rome en élisant un pape italien tandis qu’une autre partie plus francophile avait élue un pape français. Cette situation dura 2 règnes successifs avant de cesser. Les deux papes avignonnais ont disparu de l’histoire romaine leurs noms ayant été réutilisés pour d’autre papes.

 

L’influence Romaine et pontificale tout au long du XIVe siècle fut décisive pour la Provence. On se souvient de la lutte de pouvoir pour la succésion de la reine Jeanne et marie de Blois donnant lieux aux guerres Baussanesques et aux pillages de Raymond de Turenne ou Pertuis était au centre des crispations.

 

Apres le départ des papes, la région est restée sous leur domination et le palais est devenu celui des légats, ambassadeurs pontificaux, jusqu'à la révolution française.

 

Nicolas Morlot.Compilation de plusieurs années de Visite et de recherche a Avignon.

En bref Beaumont de Pertuis un petit village perdu dans les collines ….. 1051

En bref Beaumont de Pertuis un petit village perdu dans les collines …..

le 13/04/2016 1051 partages 4 commentaires

Moines à Mane ? C'est breton ? Non Prouvençaù !!!

le 10/04/2016 18 partages 0 commentaires

Impressionable Méridionaux

le 11/11/2015 46 partages 0 commentaires

Silence on coupe.

le 27/10/2015 161 partages 4 commentaires

Rien qu'une larme dans tes yeux

le 23/07/2015 1623 partages 3 commentaires

la cantatrice des collines

le 18/07/2015 33 partages 2 commentaires

Les moines de la Durance

le 16/07/2015 0 partages 0 commentaires

La Griffe du Diable

le 14/07/2015 128 partages 0 commentaires

CE BON ROY RENE

le 16/05/2015 105 partages 8 commentaires

PESTE, QU'ELLE FUT GRANDE !!

le 02/04/2015 178 partages 3 commentaires

Sacré Saint Pierre !

le 25/03/2015 20 partages 1 commentaires

Sainte Ursule à Pertuis.

le 13/03/2015 49 partages 2 commentaires

Bref les romains sont venus en Provence

le 25/01/2015 78 partages 1 commentaires

MANOSQUE LA FLEURIE ET MANOSQUE LA PUDIQUE

le 22/01/2015 115 partages 0 commentaires

LES CARMES PERTUISIENS

le 14/01/2015 58 partages 0 commentaires

NOEL EN PROVENCE

le 08/12/2014 507 partages 2 commentaires

Mistrau de dissate a jamai vist lou dilun

le 07/12/2014 129 partages 0 commentaires

LES TREIZE DESSERTS

le 04/12/2014 61 partages 3 commentaires

Nul ne doit irriter le lion

le 01/12/2014 0 partages 0 commentaires

Histoire Provençale : Connaissez vous la famille de RAFELIS ? (ou Raphaeli selon les lieux)

le 28/11/2014 46 partages 0 commentaires

Histoire Provençale et pertuisienne. Le Nom de Forbin vous parle t il ?

le 28/11/2014 0 partages 0 commentaires

Histoires provençale et pertuisienne. Pourquoi Les Papes en Avignon ?

le 28/11/2014 11 partages 1 commentaires

Histoire provençale et pertuisenne Toponymie ou étude des noms de villes ou de lieu.

le 28/11/2014 3 partages 2 commentaires

Morceau d'histoire pertuisienne spécial 11 novembre.

le 28/11/2014 0 partages 1 commentaires

Morceau d’Histoire pertuisienne et provencale. Connaissez-vous la maison de la Reine Jeanne ? (Rue de Beaujeu

le 28/11/2014 4 partages 1 commentaires

Légendes provençale: Roussillon...

le 28/11/2014 0 partages 0 commentaires

Morceaux d'Histoire provençale et pertuisenne. Connaissez vous Victor et Honoré-Gabriel Riqueti ?

le 28/11/2014 1 partages 0 commentaires

Morceau d’Histoire provençale et pertuisenne. Connaissez vous Jean Maynier d'Oppede (1495-1558) et les Vaudois ?

le 28/11/2014 0 partages 0 commentaires

Morceau d’Histoire provençale et pertuisenne. Connaissez-vous Raymond de Turenne ?

le 28/11/2014 2 partages 2 commentaires

Histoire pertuisienne: le marché.

le 28/11/2014 0 partages 0 commentaires